Aller à la barre d’outils
Cas Clinique

Coagulopathie secondaire à une intoxication à la diféthialone (rodenticide) chez un consommateur de phytocannabinoïdes : à propos d’un cas tourangeau

Coagulopathy secondary to phytocannabinoid-associated difethialone (rodenticide) poisoning: about a case from Tours, France

Laurent ARDILLON, François DARROUZAIN, Tatiana BAGLO, Jeremy KERAEN, Caroline VAYNE, Claire POUPLARD, Jean-Baptiste VALENTIN, Souleiman EL BALKHI, Gilles PAINTAUD, Yves GRUEL, Nicole FERREIRA-MALDENT

Volume 2 - Numéro 2 - Avril-Juin 2020

Rev Francoph Hémost Thromb 2020 ; 2 (2) : 59-63.

RÉSUMÉ

Les cannabinoïdes sont des molécules fréquemment utilisées par tes toxicomanes, et peuvent être d’origine « naturelle » (phytocannabinoïdes) ou synthétique (cannabinoïdes de synthèse ou CDS). Les formulations contenant des cannabinoïdes (principalement des CDS) sont parfois contaminées par des rodenticides qui sont majoritairement des antivitamines K. L’origine accidentelle ou volontaire de cette contamination n’est pas totalement élucidée, mais celle-ci peut induire un syndrome hémorragique sévère justifiant un traitement prolongé par vitamine K à fortes doses. Nous rapportons le cas d’un patient consommateur de phytocannabinoïdes ayant présenté une coagulopathie secondaire à une intoxication à la diféthialone. Il s’agit d’un patient de 46 ans admis aux urgences pour douleurs abdominales et hématuries. Un déficit sévère en facteurs de coagulation vitamine K-dépendants est diagnostiqué, et une intoxication par un rodenticide évoquée. La consommation de cannabis a été confirmée par l’analyse de toxicologie biologique sanguine mais aucun CDS n’a été mis en évidence. Les analyses toxicologiques sanguines ont également mis en évidence de la diféthialone, un puissant rodenticide. Traité d’abord par de faibles doses de vitamine K per os, l’évolution est restée initialement défavorable. Le bilan d’hémostase ne s’est normalisé que 3 jours après l’instauration d’un traitement par vitamine K à forte dose (150 mg/jour), soit 10 jours après son admission. Il s’agit à notre connaissance du 1er cas de coagulopathie secondaire à une intoxication par la diféthialone chez un consommateur de phytocannabinoïdes. Ce cas rappelle l’importance de rechercher une intoxication aux rodenticides chez les consommateurs de cannabinoïdes en cas d’effondrement du taux plasmatique des facteurs vitamine K-dépendants.

MOTS CLÉS

cannabinoïdes, coagulopathie, diféthialone, hypovitaminose K, rodenticide

ABSTRACT

Cannabinoids are molecules frequently used by drug addicts. These molecules can be of "natural' (phyto-cannabinoids) or synthetic (synthetic cannabinoids or SC) origin. Formulations containing cannabinoids (especially SC) are sometimes contaminated with anti-vitamin K anticoagulant rodenticides. The accidental or deliberate origin of this contamination is not fully elucidated. This contamination may induce a severe he-morrhagic syndrome justifying prolonged treatment with high doses of vitamin K. We report the case of a patient consuming phytocannabinoids who presented a coagulopathy secondary to difethialone intoxication. This 46-year-old patient was admitted to the emergency department for abdominal pain and hematuria. A severe deficiency in vitamin K-dependent factors was diagnosed and the diagnosis of rodenticide poisoning was evoked. Cannabis use was confirmed by detecting della 9-tetrahydrocannabinol in blood sample but no CDS was found. Difethialone, a potent rodenticide, was also detected in the plasma. Initially treated with a low dose of vitamin K per os, the coagulation abnormalities remained. The hemostasis status did not nor-malize until 3 days after initiation of high-dose (150 mg/day) vitamin K therapy, i.e. 10 days after admission. To our knowledge, this is the first case of coagulopathy secondary to difethialone intoxication in a consumer of phytocannabinoids. This case emphasizes the importance of searching for rodenticide intoxication in cannabinoid consumers with severe deficiency in vitamin K-dependent factors.

KEYWORDS

cannabinoids, coagulopathy, difethialone, hypovitaminosis K, rodenticide

logo_kp

88 rue du Dôme – 92100 Boulogne-Billancourt
Tél. : +33 (0)1 83 64 45 98
Contactez-nousMentions légalesCGV

Les contenus publiés sur ce site internet sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Certaines données scientifiques publiées sur ce site sont susceptibles de ne pas être validées par la commission d’Autorisation de Mise sur le Marché, et ne doivent donc pas être mises en pratique. Elles doivent être lues et comprises avec le plus grand discernement et sont données dans leur cadre de la diffusion de l’information sur l’état actuel de la recherche auprès de la communauté scientifique internationale. © Copyright – Kephren Publishing