Aller à la barre d’outils
Editorial

Yves Gruel

Volume 2 - Numéro 4 - Octobre-Décembre 2020

Rev Francoph Hémost Thromb 2020 ; 2 (4) : 155.

RÉSUMÉ

Chères lectrices, Chers lecteurs,
C’est avec plaisir et un intérêt certain que nous vous proposons un numéro de la RFHT entièrement consacré à la COVID-19. Nous vivons depuis une année avec ce virus qui a transformé de façon importante nos vies, tant sur le plan professionnel que personnel, avec la nécessité de respecter comme l’on dit des mesures barrières qui nuisent à la qualité de nos échanges, qu’ils soient sociaux ou affectifs.  Il est toutefois indispensable de nous mobiliser ensemble, afin que nos activités puissent être poursuivies avec l’espoir, voire la certitude, que les nuages qui assombrissent actuellement notre présent disparaissent vite. Cette COVID-19 a suscité rapidement un vif intérêt dans notre collectivité d’hémostasiens, car il s’agit non seulement d’une maladie infectieuse, mais aussi, dans certains cas, d’une coagulopathie, précoce, grave, à la fois systémique et focalisée aux poumons, menaçant le pronostic vital. Cette maladie, inconnue en 2019, est certes mieux comprise aujourd’hui, mais de multiples zones d’ombre persistent encore, notamment sur le plan physiopathologique et thérapeutique.

Dans ce numéro, tous les articles concernent donc la COVID-19 : le flash scientifique explique comment une endothéliopathie participe à la physiopathologie de la maladie ; l’article de Jennifer Osman décrit une approche cytologique très originale pour son diagnostic ; l’un des deux articles du dossier thématique est ciblé sur le suivi de l’hémostase des patients atteints, mais la note du biologiste discute aussi des anticorps antiphospholipides souvent présents dans cette pathologie insolite. Les hémophiles sévères peuvent bien sûr être atteints par la COVID et Cédric Hermans discute de leur prise en charge. De plus, avec Sophie Susen, nous vous proposons dans le dossier thématique une brève mise au point sur la discussion, très évolutive, relative au traitement anticoagulant prophylactique des malades avec la COVID-19. Et enfin, Pierre Albaladejo nous présente les actions du GIHP qui, dès le début de la pandémie, s’est mobilisé pour aider nos collègues cliniciens à réduire le risque de thrombose chez les malades les plus graves.

Ah, vivement que l’on puisse discuter d’autre chose… En attendant, BONNE LECTURE et à bientôt.

Professeur Yves GRUEL
Rédacteur en chef de la Revue Francophone d’Hémostase et Thrombose
Service d’Hématologie-Hémostase et Centre Régional de Traitement de l’Hémophilie
Hôpital Trousseau, CHRU et Université de Tours

logo_kp

88 rue du Dôme – 92100 Boulogne-Billancourt
Tél. : +33 (0)1 83 64 45 98
Contactez-nousMentions légalesCGV

Les contenus publiés sur ce site internet sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Certaines données scientifiques publiées sur ce site sont susceptibles de ne pas être validées par la commission d’Autorisation de Mise sur le Marché, et ne doivent donc pas être mises en pratique. Elles doivent être lues et comprises avec le plus grand discernement et sont données dans leur cadre de la diffusion de l’information sur l’état actuel de la recherche auprès de la communauté scientifique internationale. © Copyright – Kephren Publishing