Aller à la barre d’outils
Flash Scientifique

Antidotes des AOD : quoi de neuf en 2020 ?

Antidotes for Direct Oral Anticoagulants: What's new in 2020?

Georges JOURDI

Volume 2 - Numéro 1 - Janvier-Mars 2020

Rev Francoph Hémost Thromb 2020 ; 2 (1) : 27-31.

RÉSUMÉ

Dix ans après la commercialisation des anticoagulants oraux directs (A0D), seul le dabigatran dispose en Europe d’un antidote spécifique, l’idarucizumab. Un antidote des xabans, l’andexanet-α, est mis sur le marché aux États-Unis depuis 2018. Contrairement à l’idarucizumab, l’andexanet-α possède un effet procoagulant, et n’a pas à ce jour prouvé sa supériorité en termes d’efficacité et de sécurité par rapport aux agents pro hémostatiques. Ces derniers incluent les concentrés de complexe prothrombique activés ou non, et sont proposés pour la gestion des AOD en cas d’hémorragie ou avant acte invasif urgent. D’autres antidotes des AOD sont en développement préclinique ou clinique, le plus avancé étant l’aripazine. Étant données les limites non négligeables de ces antidotes en développement, nous avons conçu, préparé et évalué un antidote qui neutralise les xabans sans interférer avec l’hémostase. Cet antidote consiste en un complexe (GDFXa-α2M) formé de facteur (F) Xa dépourvu de domaine Gla (GDFXa) séquestré par l’α2Macroglobuline (α2M). Les affinités des xabans pour GDFXa-α2M sont comparables à celles pour le FXa. Son efficacité a été vérifiée in vitro en présence de xabans, de dabigatran ou d’héparines et de ses dérivés par test de génération de fibrine, thromboélastométrie (Rotem) et tests chromogéniques. Son efficacité a également été vérifiée in vivo dans un modèle murin de saignement sans augmentation des D-dimères ou des complexes thrombine-antithrombine. Une molécule de deuxième génération est en cours de développement préclinique. Elle serait un nouvel antidote prometteur des AOD et dérivés hépariniques dépourvu d’effet anti- ou procoagulant.

MOTS CLÉS

antidote, dabigatran, GDFXa- α2Macroglobuline, xabans

ABSTRACT

Ten years after the marketing of direct oral anticoagulants (DOACs), only dabigatran has a specific antidote, idarucizumab, available in Europe. An antidote for xabans, andexanet-α, was approved in 2018 in the United States. Unlike idarucizumab, andexanet-α has a procoagulant effect and has not yet proven to be superior to prohaemostatic agents in terms of efficacy and safety. These agents include both activated and non-activated prothrombin complex concentrates and are proposed for the management of DOACs in the event of haemorrhage or prior to an urgent invasive procedure. Other antidotes to DOACs are in preclinical or clinical development, the most advanced being aripazine. Given the significant limitations of these antidotes, we have designed, prepared and evaluated an antidote that neutralizes xabans without interfering with hemostasis. This antidote consists of a complex (GDFXa-α2M) formed of factor (F) Xa lacking the Gla domain (GDFXa) sequestered by u2Macroglobuline. The affinities of xabans for GDFXa-α2M are comparable to those for FXa. Its efficacy has been verified in vitro in the presence of xabans, dabigatran or heparins and its derivatives by dot waveform assay, thromboelastometry (Rotem) and chromogenic assays. Its efficacy was also verified in vivo in a mouse bleeding model, and it did not increase D-dimers level or thrombin-anti-thrombin complexes. A second-generation molecule is in preclinical development and is believed to be a promising new antidote to DOACs and heparin derivatives without anti- or procoagulant effects.

KEYWORDS

antidote, dabigatran, GDFXa- α2Macroglobulin, xabans

logo_kp

88 rue du Dôme – 92100 Boulogne-Billancourt
Tél. : +33 (0)1 83 64 45 98
Contactez-nousMentions légalesCGV

Les contenus publiés sur ce site internet sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Certaines données scientifiques publiées sur ce site sont susceptibles de ne pas être validées par la commission d’Autorisation de Mise sur le Marché, et ne doivent donc pas être mises en pratique. Elles doivent être lues et comprises avec le plus grand discernement et sont données dans leur cadre de la diffusion de l’information sur l’état actuel de la recherche auprès de la communauté scientifique internationale. © Copyright – Kephren Publishing